FILS TENSEURS

Ils constituent un chapitre à part, car il s’agit d’un soin de simple médecine esthétique dont le but est d’obtenir un résultat que l’on ne croyait possible que dans la main des chirurgiens. Cette technique a eu son heure de gloire dans les années 2000 pour être abandonnée, trop douloureuse et pas assez de résultats.
Ils reviennent avec un succès mérité, grâce à de nouveaux matériaux et de nouvelles techniques de pose.

C’EST QUOI ?

Ce sont des fils toujours bio dégradables, bio compatibles, composés d’acide polylactique, de caprolactone ou de PDO. Des crans sont disposés le long de ces fils tenseurs, qui s’accrochent aux tissus, permettant cette traction et cet effet tenseur. Une réaction inflammatoire, la fibrose, se met en place, qui stimule la production de collagène, pour une meilleure fermeté de la peau.

COMMENT CA FONCTIONNE ?

Les fils tenseurs sont insérés au niveau du tissu sous-cutané, les points d’ancrage soulèvent la peau, et la maitiennent dans une position tendue, verticale.
L’avantage pratique de cette technique est qu’il est possible de positionner les fils dans le sens que l’on veut, et dans n’importe quelle partie du visage. Il existe différentes sortes de fils à crans ou à cornes, de différentes longueurs de fils, évidemment de nombreuses marques. Le praticien se fait fort de choisir ce qui convient le mieux et il est utile parfois d’associer des fils tenseurs différents pour optimiser l’effet obtenu.
Le résultat dure environ une année.

COMMENT SE PASSE UNE SEANCE

Une désinfection rigoureuse est nécessaire avant tout.
Le médecin dessine sur le visage du patient le trajet des fils qu’il compte poser.
Il effectue une anesthésie locale au point d’entrée de la canule, et parfois tout le long du trajet, laissant le patient sans crispation et le médecin travailler aisément.
Les fils tenseurs sont insérés au niveau du tissu sous-cutané.
Une fois les fils posés, le médecin effectue quelques gestes de façon à obtenir l’effet de tension désiré, met le patient en position assise pour vérifier la symétrie et le reculent, puis coupe la partie des fils tenseurs laissés dehors.

APRES ?

Souvent, le patient sort avec une fossette ou un pli car la peau plisse, et c’est normal. Les choses rentrent naturellement dans l’ordre dans les deux jours qui suivent.
L’acte en lui-même est assez peu douloureux, en revanche, le patient ressent les fils tirer et une douleur durant quelques jours.
De l’Ibuprofène suffit à faire passer ces douleurs.
Il est demandé au patient de dormir sur le dos quelques jours, pas de sport, de hamam, de massage du visage durant une semaine environ.
Le résultat est visible de suite, mais par le jeu de la fibrose, le résultat s’améliore pour être au maxi au bout de deux mois.

LE CONSEIL DU DR SECNAZI

Les indications sont multiples. L’ovale du visage pour estomper les bajoues, le cou qui se relâche, les pommettes affaissées et le sillon nasogénien qui se marque. Au niveau du cou, je préconise quelques points de toxine botulique avant la pose de fils tenseurs. Certes, ce n’est pas un lifting chirurgical et le résultat n’est pas comparable. Mais cela rend un réel service, un coup de frais remarquable, et avec un résultat parfaitement naturel.